Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignement et pédagogie > Latin > L’épreuve orale de Latin au Baccalauréat

L’épreuve orale de Latin au Baccalauréat

L’épreuve orale de latin au baccalauréat

L’épreuve orale concerne les candidats passant un baccalauréat général : il s’agit d’une option, affectée d’un coefficient 3 (si le candidat la choisit comme première option – sinon, coefficient 2), et seuls compteront les points au-dessus de la moyenne.

L’épreuve orale se déroule en 15 minutes devant un examinateur, précédées d’une période de préparation de 30 minutes. Elle consiste à traduire et commenter un texte latin vu pendant l’année.

En effet, le candidat présente à l’examinateur une liste (ressemblant au descriptif de l’EAF) sur laquelle figure entre autres les textes étudiés pendant l’année, regroupés en séquence et reflétant la progression adoptée par le professeur.

L’examinateur demande à l’élève de traduire une partie d’un texte que celui-ci connaît (en principe puisqu’il figure sur cette liste) et de commenter ce texte.
À la suite de la prestation du candidat sur texte, l’examinateur a le loisir d’interroger celui-ci sur d’autres points en relation avec le texte et le programme (questions de grammaire, de civilisation, etc)

Enfin, dernière partie de l’épreuve : le candidat est amené à commenter quelques lignes d’un texte latin accompagné de sa traduction – Bonus – cette dernière partie ne peut en théorie faire perdre de points au candidat.
Le temps de préparation est utilisé pour à la fois la traduction, le commentaire du texte et ce commentaire improvisé.

Comment se préparer pour l’épreuve ?

Puisque le jour de l’examen, il est demandé au candidat de traduire et commenter tout ou partie d’un texte étudié au cours de l’année, il est évident qu’un apprentissage régulier pendant l’année, et une révision avant les épreuves, sont à conseiller fortement !

Le jour de l’épreuve, il faut travailler efficacement : l’examinateur indique clairement le texte à commenter, la partie à traduire, et fournit un texte et sa traduction pour la dernière partie de l’épreuve : laissez de côté cette partie pour la fin du temps de préparation, et concentrez-vous sur le reste.

• Commencez par vous remémorer le texte, son contexte, puis repérez de quel passage il s’agit, et notez rapidement la traduction que vous devez connaître, puis vérifiez à l’aide du texte latin que vous n’avez oublié aucun mot (un dictionnaire est fourni, mais n’y perdez pas votre temps !)
• Notez ensuite les grandes lignes de votre commentaire (ne rédigez qu’introduction et conclusion), avec quelques citations.
• Analysez enfin (en fonction de votre temps) la traduction proposée en repérant la façon dont le texte français traduit les expressions idiomatiques du latin, les écarts entre les deux textes (grammaire, vocabulaire, etc.).
Devant l’examinateur :

  • Respirez ! Introduisez votre texte (quelques mots sur l’auteur, sur l’œuvre, présentation du texte et de ses enjeux) ;
  • Lisez à haute voix l’ensemble du texte (l’examinateur vous arrêtera) ;
  • Traduisez la partie indiquée en citant les mots latins par groupes logiques (sujet + verbe, nom + adjectif, par exemple), et en donnant la traduction mot-à-mot (et en reformulant éventuellement) ;
  • Annoncez le plan du développement de votre commentaire, puis procédez à l’analyse du texte en vous appuyant sur des citations, en n’omettant pas d’articuler les analyses avec des mots de liaison ;
  • Concluez en rappelant les idées essentielles, et en faisant un parallèle avec un autre texte étudié (par exemple) ;
  • Faites le bonus
    FELICITER !

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jean-Jacques ROUSSEAU Montmorency (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe URBAIN