Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignement et pédagogie > Les Lettres > L’épreuve anticipée de Français en Première

L’épreuve anticipée de Français en Première

  • L’épreuve de Français du Baccalauréat est pour la majorité des élèves la première véritable partie de l’examen du Bac. Il est donc primordial de bien se préparer pour pouvoir obtenir une bonne note en Français et surtout avoir des points d’avance pour les différentes épreuves que les candidats passeront en terminale.

Important : L’épreuve anticipée de Français, même si elle n’est pas très aimée et aussi redoutée, se doit d’être révisée comme n’importe quelle autre matière. En effet, si vous obtenez une note supérieure à la moyenne (10/20), vous comptabiliserez des points d’avance pour l’année de Terminale. A l’inverse, une note en dessous de la moyenne peut vous pénaliser et il sera plus compliqué d’obtenir votre baccalauréat l’année prochaine.

  • Le déroulement de l’écrit :
    L’épreuve qui dure 4 heures est constituée de deux parties : des questions portant sur un corpus de textes. La seconde partie de l’épreuve porte sur un travail d’écriture au choix : une dissertation, un commentaire de texte ou une écriture d’invention.
    Il est donc extrêmement important de connaître la méthode des trois exercices proposés : ne vous lancez pas dans une dissertation le jour de l’épreuve si vous n’en avez jamais préparé auparavant ! Il en va de même pour le commentaire, qui est généralement beaucoup pratiqué en classe de Première. L’écriture d’invention peut également être un exercice délicat : il vous faut être sûr de vous, et rentrer parfaitement dans la thématique proposée.

Cette épreuve a un coefficient de 2, ce qui reste important ; il peut rattraper une matière où vous avez un peu plus de difficulté. Il ne faut donc pas négliger les épreuves anticipées de Français !

  • Le déroulement de l’oral :
    L’oral se déroule sur convocation, après les écrits.
    Après un temps de préparation obligatoire de 30 minutes, l’épreuve orale face à l’examinateur dure 20 minutes et se compose de deux parties, de 10 mn chacune et comptant chacune pour 10 points :

La première partie = EXPOSE de l’élève, se rapporte à un texte étudié pendant l’année c’est-à-dire ayant fait l’objet d’une lecture analytique.

L’ensemble des textes étudiés pendant l’année aura été consigné dans une liste (transmise par votre enseignant, après visa du Proviseur, au Rectorat pour redistribution au centre d’examen en juin) appelée descriptif : ce descriptif est un document officiel et obligatoire le jour de l’épreuve orale.

L’examinateur de l’oral choisit le texte étudié, écoute l’exposé de l’élève et pose une question sur le texte qui vous guidera dans votre explication, une problématique à laquelle il faut fournir une réponse structurée et argumentée, et illustrée par des exemples tirés du texte.
Le candidat a sous les yeux son brouillon (il a eu 30 mn pour rassembler ses idées, ses souvenirs du cours) ainsi que son descriptif et son texte, vierge de toute écriture ou signe distinctif.

La seconde partie = ENTRETIEN qui permet à l’examinateur de vérifier les connaissances (sa culture littéraire, en somme), l’acquisition des notions, peut aussi consister en un élargissement autour du texte (objet d’étude en jeu, auteur, mouvement littéraire, effets de style, dimension sociologique ou politique d’un texte ou d’un auteur, inscription du texte dans les débats littéraires de son époque, résonance de nos jours...) Cette épreuve a également un coefficient de 2.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jean-Jacques ROUSSEAU Montmorency (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe URBAIN